Préparer ses commandes

Fin d’année scolaire rime avec mouvement, répartitions et commandes. Pour certains c’est Noël avant l’heure et pour d’autres c’est un vrai casse-tête. Voici mes documents pour s’y retrouver plus facilement.

Mon fonctionnement

J’utilise deux documents : une fiche « organisation » pour y mettre mes idées pour l’année prochaine et une fiche « commandes » pour m’aider à gérer toutes les infos qui arrivent dans ma tête !

  • Première étape : Lister toutes les matières ou thématiques de l’année suivante et développer l’idée en notant le matériel avec lequel je vais travailler : cahiers, classeurs, manuels…
  • Deuxième étape : compter le nombre d’intercalaires dont je vais avoir besoin dans les classeurs ou trieurs. Pour ça, j’annote un C ou T et je fais le total.
  • Troisième étape : je reporte mes premières nécessités dans le tableau de commandes, dans la partie « ce qu’il me faut ».
  • Quatrième étape : je fais le tour de ma classe et fais l’inventaire de « ce que j’ai déjà ».
  • Cinquième étape : je fais le bilan en complétant la partie « ce que je commande ».

Il est tout à fait possible d’avoir une ligne incomplète : il y a des choses que j’ai dans l’armoire de ma classe dont je n’aurais pas l’utilité l’année prochaine. A l’inverse, il y a des choses dont j’ai besoin qui ne sont pas dans mon armoire.

Mes cahiers et classeurs

  • Des cahiers index, 4 parties, en format A4 pour les leçons de français et maths. Depuis deux ans, j’utilisais un classeur. Première année au top. Mais cette année, les enfants étaient beaucoup moins autonomes et ça a été l’horreur. Le rangement n’est opérationnel que depuis avril. Bref, on change.
  • Un classeur avec 12 intercalaires pour y mettre : les découvertes de français, les découvertes de maths, l’anglais, l’EMC, les sciences, la géographie, l’histoire, la rédaction, la littérature, l’art (musique + art visuel) et les fiches de dictée.
  • Un autre classeur avec 6 intercalaire pour les évaluations.
  • Un cahier 17 par 22 de 96 pages pour écrire les dictées quotidiennes.
  • Un autre cahier 17 par 22 de 96 pages pour les problèmes.
  • Un cahier de poésie.
  • Un cahier index, 4 partie en 17 x 22 pour le cahier de liaison. J’ai vu cette idée l’an dernier sur Instagram (mais je ne sais plus chez qui) et j’ai bien envie de tenter.
  • Tout le matériel qu’il faut pour relier car ils auront : un livret de calcul mental, deux livrets de lecture et un carnet de bibliothèque.
  • Des feuilles A4 à grands carreaux.

Mon petit matériel

  • des colles, des calculatrices, des compas, des gommes, des équerres, des règles, des stylos et des Woody.

Mon matériel de maîtresse

  • un compas pour le tableau (le mien est HS), des feutres pour le tableau, du papier et un registre d’appel
  • classeurs, enveloppe et pochettes pour la direction

Matériel bonus

  • un timer, un dateur, des rangements muraux, des poufs et un tapis

Et les manuels ?

  • En français : les manuels Intelignes de chez Sed que j’utilise depuis des années et que j’aime beaucoup.
  • En maths : je n’ai pas encore fait mon choix !
  • Histoire / Géographie / Sciences : j’utilise les leçons numériques de chez Jocatop et quelques fiches « bidouillages ».
  • Rédaction : A vos plumes de chez Sed et encore du « bidouillage ».

Attention, ceci est mon matériel et il n’a pas vocation à être adaptable et/ou adapté à tous (enseignants comme élèves). Chacun est libre de choisir ce qu’il veut et ce qui lui convient, mais ça peut toujours donner des idées. Bonne réflexion !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :